Landrethun, « pays de la fraise »

Strawberry en anglais, fràoula en grec et en arabe, ichigo en japonais, aardbei en néerlandais, dial kee en coréen, klubnica en russe, erdbeere en allemand, fresa en espagnol, fragola en italien, morango en portugais… quoi qu’il en soit, elle est là !!!   Qui ? La fraise !!!   Retrouvez son histoire dans ce numéro. Et régalez-vous avec les fraises des producteurs de Landrethun !

Landrethun-les-Ardres est un pays de fraises, mais connaissez-vous son histoire ?

Les Romains cueillaient les fraises des bois ou fraises sauvages pour leurs vertus thérapeutiques.

A l’état naturel, elle est antirhumatismale, astringente, biliaire. Elle active l’intestin paresseux. Elle est dépurative et diététique, laxative et relaxante. Ses propriétés faciales sont connues.

Introduite en France vers 1600, il faut attendre 1766 pour voir apparaître la fraise telle qu’on la connaît depuis lors, native d’un croisement de deux espèces américaines.

Le 23 novembre 1712, un bateau marchand, le Saint-Joseph, quitte Saint-Malo avec à son bord Amédée-François FREZIER, savoyard d’origine, officier du Génie maritime et cartographe. Il est chargé d’établir les plans des fortifications espagnoles des côtes occidentales d’Amérique du sud. Lors de son passage à Concepcion, sur la côte chilienne, Amédée-François FREZIER, observateur et curieux des produits agricoles, est attiré par un petit fruit, la Blanche du Chili. Le 17 août 1714, il est de retour à Marseille avec, dans ses bagages, des pieds de Fragaria Chiloensis qu’il apporte au jardin botanique de Brest puis au Jardin Royal. La fraise d’aujourd’hui est née…

La commune de Plougastel, en Bretagne, sera la première à la cultiver grâce à son doux climat océanique.

Depuis 1997, existe un Musée de la Fraise et du Patrimoine à Plougastel.

On peut le découvrir sur le site internet http://www.musee-fraise.net.